Le rapport 2016 de l'Advertising Association révèle que les dépenses publicitaires britanniques ont atteint 5,8 milliards de £, soit une augmentation de 3,9 % par rapport à 2015. Le marketing par voie postale ou électronique a quant à lui baissé de 10,4 % passant ainsi à 1,7 milliard de £.

Le marketing digital est devenu «la» stratégie phare chez une majorité de commerciaux afin de faire prospérer leur entreprise. Les dépenses allouées pour la publicité digitale au Royaume-Uni le prouvent. Le rapport de l’Advertising Association montre que les dépenses publicitaires britanniques ont augmenté de 3,9 %, ce qui équivaut à 5,8 milliards de £ dépensés pour de la publicité majoritairement numérique.

Les chiffres du rapport dévoilent également une baisse de 10,4 % des dépenses pour le publipostage (marketing par voie postale ou email). Le publipostage serait-il sur le point de disparaître complètement dans les années à venir au profit du marketing digital ? Pas tout à fait !

Selon une autre étude signée cette fois-ci par le Royal Mail MarketReach et TNS, les consommateurs britanniques seraient plus réceptifs aux publicités de format traditionnel, c’est-à-dire le publipostage. Voici les points clés avancés par cette étude :

  • 70 % des personnes interrogées déclarent que le courrier imprimé possède plus de valeur (contre 57 % en 2013).
  • 70 % ont déclaré que les courriers donnent à leurs destinataires une meilleure impression de l’expéditeur (contre 55 % en 2013).
  • 87 % des personnes considèrent le courrier comme étant plus crédible. Ce format attirerait plus l'attention du destinataire tout en étant perçu comme plus sûr.

Le nombre de personnes affirmant avoir procédé à un achat après réception d’un courrier publicitaire au cours des 12 derniers mois est passé de 26,7 % à 36,1%.

Les résultats obtenus lors de cette étude montrent que le publipostage peut tout à fait coexister au côté des médias numériques. Il serait même judicieux pour les commerciaux d'utiliser les canaux de communication traditionnels et digitales pour un marketing encore plus efficace. De plus, dans une société qui utilise en masse les médias numériques, il est à noter que le publipostage reste tout de même très apprécié des consommateurs. Les chiffres démontrent que le publipostage est le medium de communication en lequel les consommateurs ont le plus confiance mieux encore ce dernier est pour eux plus crédible et fiable. Il faut dire qu'avec les réseaux sociaux et le besoin de tout partager le plus rapidement possible, le phénomène de fausse nouvelle a surgi. Une montée de fausses nouvelles qui rend les consommateurs plus méfiants des informations partagées sur la toile, voilà pourquoi le publipostage continue à gagner en popularité.

Ces résultats reviennent donc définir la manière dont le marketing est utilisé au Royaume-Uni : les consommateurs préfèrent le bon vieux courrier, auquel ils se sentent plus réceptifs. Il est vrai que la publicité numérique peut être parfois dérangeante surtout lorsque cette dernière atterrit dans le dossier spam, peu engageant…

Le succès du marketing réside dans un premier temps en l’identification de ces consommateurs qui préfèrent consulter une publicité imprimée. Il vaut également le coup de personnaliser ses publipostages afin que les consommateurs puissent répondre favorablement aux offres. Toutefois, les commerciaux ne peuvent mettre de côté la publicité digitale. Pour cela, il serait particulièrement judicieux d’allouer un budget égal au publipostage et à la publicité numérique.